Chacun connait le monde merveilleux des réseaux sociaux. Des services gratuits qui relient les gens entre eux. Des outils formidables qui nous permettent de tisser des liens avec des personnes qui partagent les mêmes passions. Des plateformes qui entretiennent les relations entre des amis ou de la famille au delà des distances et des années. Des ressources incroyables pour assouvir nos passions, partager nos créations, découvrir celles des autres, vivre par procuration, apprendre, voyager. Franchement, nous serions bien en peine de nous passer de Facebook, Twitter, Instagram, Snapchat, Tiktok, Whats’app, Telegram, IMessage et tant d’autres.

Curieusement personne ne semble gêné par le fait que ces services soient gratuits. Pourtant le fait qu’ils le soient est en lui-même un élément qui devrait alerter chacun. Soyons clairs, le gratuit est un mensonge. Rien n’est gratuit, pas plus les transports publics que certains prétendent mettre en place que les réseaux sociaux. Il y a toujours quelqu’un qui paye, des contribuables dans le premier cas (et donc plus tous les utilisateurs), des entreprises dans le second cas, pas toutes vertueuses.

Le modèle économique des géants du web est simplissime et toujours le même : la gratuité permet de capter un maximum d’utilisateurs qui deviennent, au travers de leurs usages, des cibles commerciales diablement efficaces pour d’innombrables acteurs, économiques, politiques, voire idéologiques. En d’autres termes les utilisateurs de ces réseaux, en acceptant de dévoiler leur intimité, alimentent des fichiers de données qui sont des mines d’or pour de nombreux projets.

Si nous sommes tous à peu près conscients que nos données permettent de mieux cibler la publicité, moins nombreux sont ceux qui savent que ces données permettent aussi d’améliorer les algorithmes et l’Intelligence Artificielle, ce qui en retour offre la possibilité de créer de nouveaux services, voire de nouveaux métiers, ou encore de remplacer certains.

Mais rares sont ceux qui savent que les réseaux sociaux servent d’autres desseins encore plus pervers et dangereux, comme jeter le trouble et créer le désordre dans les démocraties.

Vous avez sans doute remarqué à quel point nos sociétés se divisaient de plus en plus autour de sujets religieux, d’identité ou de genre, que des combats idéologiques faisaient rage sur les réseaux sociaux, au point de créer le malaise entre générations, groupes, et plus généralement encore de fragiliser le vivre-ensemble ? Et si tout ceci était voulu, recherché ?

Notre observation des évolutions des réseaux sociaux et des médias, depuis de nombreuses années, nous ont mis en alerte. C’est ce qui nous a conduit à créer Neoko pour sensibiliser aux dangers du numérique et accompagner à l’adoption d’une meilleure hygiène numérique. Il importe en effet que nous soyons de plus en plus nombreux à être vigilants et prudents.

Récemment Lê Nguyên Hoang, mathématicien de formation, vulgarisateur scientifique au travers de sa chaine YouTube Science4All, a publié ce 8 mars 2021 une vidéo qui est un sincère et juste cri d’alerte. Nous partageons bien évidemment son inquiétude et nous vous invitons à découvrir deux de ces derniers vidéos.

Fin février il avait publié une vidéo instructive sur la récente éviction par Google de ses deux co-directrices de l’éthique des IA. Une vidéo que nous vous invitons à découvrir ici :